vendredi 11 septembre 2009

Tout et n'importe quoi

Quoi de mieux qu'une petite jig irlandaise pour accompagner la lecture d'un ouvrage fantasy aux accents celtiques ?

La relation est ténue, mais me permet de parler de mon centre d'intérêt du moment, les flûtes irlandaises. Piètre musicien, je suis cependant tombé amoureux de l'objet et du son, comme une évocation de paysages verts, brumeux et elfiques. Et pour tous ceux qui comme moi apprécient la création sous toutes ses formes, il est facile de fabriquer ses propres instruments, inesthétiques mais d'un coût modique.

Sur la photo: des flûtes en PVC: deux tin whistle, un low whistle et une irish flute, le tout en D (ré), ainsi qu'une overtone à un trou (un souvenir de flûtes en bambou faites en colo).
















Avec un tuyau PVC (grandes surfaces brico) à environ 2€, on taille entre trois et six flûtes. Il faut compter 1 à 5€ pour le cylindre de bois dans lequel on pourra couper des dizaines de bouchons de becs (que l'on peut faire aussi avec des gommes). Rajouter les outils: une scie à métaux premier prix, une paire de ciseau dont la pointe servira à creuser les trous et une lime "queue de rat" pour affiner. Un accordeur électronique (20€ environ) est un plus pour une meilleure justesse.
Si le son est légèrement moins riche que celui des instruments du commerce, le rapport qualité-prix est imbattable.

Voici une méthode très pratique fournissant les côtes (rapports diamètre, longueur, position des trous selon la tonalité).
Et un petit programme permettant de paramétrer ces côtes pour la traversière.
Un forum pour apprendre la musique traditionnelle celtique.
Et sur ce site commercial, des partitions gratuites à télécharger.

Voilà. Lancez vous, on devient vite accro...


Edit 2010: Un forum consacré à la facture de flûtes vient d'être créé, et c'est ici !

1 commentaire:

lorenjy a dit…

La flute, c'est bon : soufflez-en !
(en plus, j'aime bien l'idée de fabriquer son propre instrument)